.

Vous êtes ici

Dispositifs « Fonds Vert », deux projets de CAPNM sélectionnés

Partager: 

 

Au cours d’une rencontre organisée vendredi 7 juillet en Préfecture, les 26 projets lauréats du Fonds vert ont été dévoilés. Ils se sont vu attribuer 13,36 millions d’euros.
Et parmi ces lauréats deux projets présentés par CAP Nord Martinique.

 

Lancé par le gouvernement d’Élisabeth Borne en 2022, le fonds d’accélération de la transition écologique dans les territoires, également appelé Fonds vert, doté de 2 milliards d’euros sur le plan national, ce dispositif vient aider les collectivités territoriales et leurs partenaires à accélérer leur transition écologique. C’est aujourd’hui un enjeu majeur, face aux crises climatiques, énergétique et de la biodiversité, la protection des espaces et des espèces comme la maîtrise des ressources et des sols.

Concrètement, il a pour objectif de répondre aux besoins concrets des élus et de leur donner l’opportunité de financer leurs projets et de participer à la planification écologique via un accompagnement dans trois domaines :

  • de performance environnementale
  • d'adaptation des territoires au changement climatique
  • d’amélioration du cadre de vie

 

 

58 dossiers déposés…

 

Au titre de l’année 2023, la Martinique bénéficie d’une enveloppe de 13,36 M €.

Dans le cadre de la première vague de sélection, les collectivités et les autres porteurs de projets éligibles avaient jusqu’au 10 mars dernier pour déposer leurs projets sur la plateforme démarche simplifiée. C’est dans ce contexte que 58 dossiers ont été déposés.

Après une phase d’instruction et de classement des projets en fonction de critères (tels que l’impact environnemental du projet, la mise en œuvre du projet dans un temps court et l’existence de co-financements), le comité de sélection, présidé par le Préfet de Martinique, Jean-Christophe Bouvier, s’est réuni le 05 avril dernier pour décider des lauréats du fonds vert.

 

 

Une cartographie sur le recul du trait de côte…

 

Deux des projets de CAP Nord Martinique ont été retenus. Il s’agit des études et travaux portant sur une station d’épuration dans la commune du Prêcheur pour un montant de 640 000 euros.

Le second projet porte sur la mise en place d’une cartographie relative au recul du trait de côte. Il faut savoir que les 13 communes littorales du Nord de l’île, sont fortement touchées par les risques littoraux, notamment le recul accéléré du trait de côte. Certaines d’entre elles (notamment Le Prêcheur, La Trinité et Basse-Pointe) ont déjà engagé des réflexions empreintes de résilience.

Par ailleurs, le Conseil Communautaire de CAP Nord Martinique s’est prononcé en faveur de la prescription d’un chapitre individualise du SCOT valant Schéma de Mise en Valeur de la Mer, l’EPCI peut donc initier l’élaboration de cet ensemble de cartes locales de projection et d’exposition au recul du trait aux horizons 30 ans et 100 ans au profit de ses treize communes littorales.

La réalisation de ces cartographies ouvre la possibilité aux communes inscrites sur la liste nationale de disposer d’un ensemble d’outils pour engager une politique efficiente de réduction de la vulnérabilité des biens et des populations présentes sur les secteurs soumis au risque de recul du trait de côte. Si le montant total de ce projet s’élève à 180 000 €, l’État à travers le Fonds Vert intervient à hauteur de 144 000 €.

Sachez enfin que deux autres projets portés par des villes du territoire bénéficient du soutien de ce dispositif. Il s’agit de La Trinité sur un projet de renaturation avec la création de jardins partagés (montant alloué 20 000 €).

Et Case Pilote, pour la rénovation énergétique des bâtiments publics, en l’occurrence la rénovation de l’ex-MJC (montant alloué 400 000 €).

 


« Les 13 communes littorales du territoire de CAP NORD sont soumises à un recul du trait de côte significatif. Ce phénomène rend nécessaire la recomposition des territoires littoraux concernés en anticipant la relocalisation progressive de l’habitat et des activités affectés par l’érosion. Les communes sont amplement conscientes de ces évolutions et de la nécessité d’agir », explique Bruno Nestor Azérot, Président de CAP Nord Martinique.

 


Pour le Préfet de Martinique, Jean-Christophe Bouvier : « Le nombre et la qualité des dossiers déposés témoignent d’une large mobilisation des collectivités pour porter un haut niveau d’ambition écologique sur le territoire ».

 


La répartition s’est faite en effet selon plusieurs thèmes : la biodiversité (44 %), les biodéchets (20 %), recyclage des friches (19 %), la prévention des inondations (9 %), rénovation énergétique (4 %)…

 

Actualités

Accompagner les familles et les personnes agées...

Ce concours national est une vitrine de l’entrepreneuriat au féminin...

De nouveaux aménagements devraient voir le jour...

En un clic

 

 

 

A PROPOS DE CAP NORD

2014, année du changement...
La Communauté de Communes du Nord de la Martinique devient "CAP Nord Martinique", la Communauté d'Agglomération du Pays Nord Martinique. Une métamorphose mûrement réfléchie.