.

Vous êtes ici

Cap sur l’équilibre budgétaire !

Partager: 

 

Lors du dernier Conseil Communautaire, les élus de l’EPCI ont procédé à plusieurs ajustements financiers garantissant un retour à l’équilibre de l’institution.

 

En avril 2021, les élus de CAP Nord ont dû voter le budget principal en déséquilibre. Ce qui entraînait donc une saisine du préfet puis de la Chambre Régionale des Comptes. Cette mauvaise situation financière de l’EPCI a été confirmé dans le rapport d’audit diligenté par la nouvelle gouvernance. Elle s’explique en partie par un dérapage des charges ces dernières années ou encore le financement de certaines opérations mal maîtrisé. 

Concrètement, en section de fonctionnement le déficit était de 11 310 836,00 € alors que le déficit de la section d’investissement était de -3 307 603,00 €.
C’est dans ce contexte, que la CRC s’est penchée sur les comptes de CAP Nord Martinique afin de formuler des mesures allant vers un redressement budgétaire. Des mesures qui parfois peuvent être considérées comme excessives par les collectivités.

 

​Mais fort heureusement cette procédure permet de faire des contre-propositions.
​Un exercice auquel se sont attelés les élus de CAP Nord Martinique en formulant diverses propositions permettant de retrouver un équilibre budgétaire tout en assurant le maintien et la qualité de services à la population. Au nombre des mesures adoptées par le Conseil Communautaire, il y a le versement partiel de l’excédent d’exploitation du budget d’annexe SPIC Eau vers la section de fonctionnement du budget principal pour un montant de 2 500 000 €.
​Il est vrai que l’excédent cumulé du budget Eau étant de 9 351 445,21 €. Manifestement, les élus de CAP Nord Martinique ont trouvé la bonne alchimie pour éviter que le budget de la Collectivité ne soit confié au préfet de Martinique.

 

 

Un effort collectif

 

A travers certains de ces ajustements financiers la population devra prendre part à cet effort exceptionnel.
Il a ainsi été décidé d’augmenter le taux de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères (TEOM).
Il convient d’indiquer que le montant de TEOM voté au budget primitif est de 11 261 112,00 €, ce qui se révèle insuffisant compte tenu du coût réel constaté.
Tout en restant conforme à la réglementation et sans pénaliser les administrés, CAP Nord a opté pour une augmentation de la TEOM de 4,30 points de pourcentage. Le nouveau taux est donc de 17,50 % (contre un taux actuel 13.2%).
Précisions que les taux de TEOM appliqués dans les autres EPCI sont les suivants : CACEM : 13.80% ; CAESM : 19%. Un dossier voté à l’unanimité où les élus ont largement exprimé leur position.

 

Outre les administrés, la Collectivité doit également donner l’exemple puisque les dépenses de fonctionnement ont été réduites de 4% pour un montant de 2 166 922,49€.
Les dépenses d’investissement, les opérations d’équipement ont été réduites de 5 196 936,18€, ce qui correspond à une baisse de 23%.
Les recettes ont été minorées de 768 492,05€ ce qui correspond à une diminution de 10%.

 

Si la vigilance est plus que jamais de mise, les élus de CAP Nord peuvent aujourd’hui poursuivre plus sereinement leur mission en direction des administrés.

 

 

Actualités

24 porteurs de projets ont pu rentrer dans un vrai parcours de création d’entreprises...

Le ministère des Outre-mer réaffirme son soutien aux communes signataires d’un COROM...

L’État a fait un bilan de son intervention dans ce dossier...

En un clic

 

 

 

A PROPOS DE CAP NORD

2014, année du changement...
La Communauté de Communes du Nord de la Martinique devient "CAP Nord Martinique", la Communauté d'Agglomération du Pays Nord Martinique. Une métamorphose mûrement réfléchie.