.

Vous êtes ici

Des moyens supplémentaires contre les sargasses… avant des solutions durables ?

Partager: 

 

  ​​              
L’acquisition d’engins et de matériels mutualisés pour la collecte des algues sargasses et leur transport vers les lieux de traitement est cofinancé par l’Union Européenne, dans le cadre du Programme Opérationnel FEDER-FSE 2014-2020

 

 

CAP Nord Martinique a présenté mercredi 16 mars 2022, à La Trinité, une dizaine d’engins destinés au ramassage des sargasses sur les plages du Nord.

 

Des tractopelles, des camions, des bennes… ce sont pas moins de dix-sept engins qui ont été financés par l'Europe, l’État, CAP Nord et la CTM, pour un coût total de 1,5 millions d’euros. Ces matériels sont mis à la disposition des villes du Marigot, de Sainte-Marie, de La Trinité et du Robert régulièrement impactées par des échouages de sargasses.
« Ensemble on va plus loin », martèle Bruno Nestor Azérot, président de CAP Nord Martinique.
Il précise que ces acquisitions de matériels ont été possibles grâce au concours de l’État, de la CTM et de CAP Nord Martinique dont il a tenu à saluer l’action aux services populations directement touchées par les nuisances des échouages d’algues brunes. « Nous avons un devoir de moyen et une obligation de réussite face à cette difficulté gigantesque et la réalité catastrophique des habitants. C’est du matériel mutualisé et adapté à chaque commune » explique Nicolas Onimus, le sous-préfet de Trinité et de Saint-Pierre. Même tonalité du côté de la Direction régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement « Nous avons pris les engins les plus adaptés aux communes après avoir fait des essais. Ce matériel fera moins de dégâts lors du ramassage sur la plage », indique Fabien Védie, responsable de la mission sargasse.

 


Le sous-préfet de Trinité et de Saint-Pierre, Nicolas Onimus, le conseiller Exécutif de la CTM, Félix Mérine, Fabien Védie de la Direction régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement, Rémi-Claude Harnais représentant le maire du Robert, Bruno Nestor Azérot, maire de Sainte-Marie, Frédéric Buval maire de Trinité et Joseph Péraste maire du Marigot ont pris part mercredi à cette manifestation. | © CAP Nord Martinique

 


Ces engins sont déjà pour la plupart en activité dans les villes touchées par les nouveaux arrivages d’algues sargasses. | © CAP Nord Martinique

 

 

« Ramassage en mer »… « catastrophe naturelle »

 

Les élus sont unanimes à dire que ces engins vont permettre aux villes d’êtres plus réactives dans le ramassage des algues et vont moins exposer par endroit ceux procèdent au ramassage manuel.
Cependant, ils réaffirment que cela ne doit pas être l’ultime solution face à l’invasion de nos côtes par les algues brunes.
Pour Félix Mérine, conseiller exécutif de la CTM : « c’est un vrai combat que nous devons prendre à bras le corps tous ensemble ».
Le maire de Sainte-Marie et Président de CAP Nord Martinique, Bruno Nestor Azérot considère que c’est un combat qu’il faut poursuivre à l’Assemblée nationale, au Sénat pour que « ce phénomène soit reconnu comme catastrophe naturelle, afin que les habitants impactés touchent plus d’aides sur le plan de l’assurance ».
Le maire de la Trinité, Frédéric Buval estime que l’Etat doit aujourd’hui mener une réflexion pour intercepter et ramasser les algues directement en mer. Là encore ce serait selon lui, une solution beaucoup plus forte pour éviter les impacts sanitaires, humains, touristiques, économiques de ces échouages sur nos côtes.

 


Un partenariat inédit qui a été pensé et construit en fonction des besoins de chaque commune. | © CAP Nord Martinique

 

 

​​​

Actualités

C’est la seconde fois que le territoire Nord est lauréat du Programme Territoires d’Industrie...

Les élus ont procédé à l’élection du 2ème vice-président de l’institution après l'élection au Sénat de Frédéric Buval...

L’équivalent d’1 tonne de déchets a été remontée...

En un clic

 

 

 

A PROPOS DE CAP NORD

2014, année du changement...
La Communauté de Communes du Nord de la Martinique devient "CAP Nord Martinique", la Communauté d'Agglomération du Pays Nord Martinique. Une métamorphose mûrement réfléchie.