.

Vous êtes ici

Les financeurs du SMTVD affichent leurs exigences

Partager: 

 

Les présidents de CAP Nord Martinique, de la Cacem et de l’Espace Sud étaient réunis jeudi 10 février 2022 au siège de de la Communauté d’Agglomération de l’Espace Sud Martinique à Sainte-Luce. L’occasion pour les trois exécutifs de rappeler leur volonté à régler la problématique des déchets dans l’île.

 

« Nous venons d’assister à un moment important de la vie démocratique. Nous voulons véhiculer une nouvelle perspective. Il fallait changer l’ordre établi » explique d’emblée André Lesueur, le président de la CAESM.
​Il soutient que la démission des représentants des trois communautés d’agglomérations était le fruit d’une décision commune. « Un Président disponible qui n’a pas un mandat exécutif municipal et qui a une expérience administrative. Nous ne croyons pas à l’homme et à la femme providentiels. Il a un bureau, une équipe, l’idée est de travailler dans la co-construction et dans le partage », explique encore André Lesueur.

 


© CAP Nord Martinique

 

 

Les déchets : un problème prégnant à la Martinique

 

Le président de l’Espace Sud est convaincu que la nouvelle équipe du Syndicat Martiniquais de Traitement et de Valorisation des Déchets arrive avec un esprit nouveau et est en capacité de faire autre chose. Et dit s’appuyer sur Belfort Birota, nouvellement élu à la tête du SMTVD. « Nous allons l’accompagner, nous allons l’aider. Le problème des déchets est prégnant à la Martinique. Nous devons associer la Collectivité Territoriale de Martinique à nos décisions, car c’est une problématique Martiniquaise », précise André Lesueur.
Comme son collègue du Sud, Luc Louison Clémenté, président de la Cacem a rappelé l’immensité de la tâche qui se présente aujourd’hui à la nouvelle gouvernance du SMTVD. « Il faut que la touche humaine apparaisse à chaque fois. Il faut apporter un nouveau regard, une nouvelle vision. Nous sommes condamnés à aller jusqu’au bout ».

 


© CAP Nord Martinique

 

 

Favoriser le dialogue social

 

Même tonalité chez Bruno Nestor Azérot, le président de CAP Nord Martinique. « Le SMTVD c’est aussi une histoire de personnel… recevoir les partenaires sociaux est la meilleure méthode ». Il réaffirme la disponibilité de Belfort Birota qui selon lui, est quelqu’un qui fédère pour relever ce défi.

 


© CAP Nord Martinique

Puis c’est au tour de Belfort Birota, le nouveau président du conseil d’administration du SMTVD de prendre la parole.
​Il dit vouloir mettre la structure sur d’autres rails et entend insuffler une dynamique nouvelle. « J’ai à mes côtés des femmes et des hommes passionnés ». Belfort Birota considère que la problématique des ordures ménagères est l’affaire de tous. C’est ainsi qu’il prône notamment le tri qui est pour lui un geste éco citoyen. Le président du SMTVD est conscient que rien ne pourra se faire s’il ne met pas « de l’ordre à la maison ». Il estime qu’il faut favoriser le dialogue social…
Dans les prochaines semaines, la nouvelle gouvernance du SMTVD devrait présenter un projet d’établissement.

 


© CAP Nord Martinique

Actualités

Le Directeur d’EDF en Martinique, Xavier Fichau est venu mardi 6 décembre à la rencontre de Bruno Nestor Azerot...

La conférence des DGS des communes du territoire Nord s’est tenue lundi 5 décembre...

La soirée de lancement du « Magma Nord Festival » s’est tenue lundi 5 décembre à Sainte-Marie...

En un clic

 

 

 

A PROPOS DE CAP NORD

2014, année du changement...
La Communauté de Communes du Nord de la Martinique devient "CAP Nord Martinique", la Communauté d'Agglomération du Pays Nord Martinique. Une métamorphose mûrement réfléchie.