.

Vous êtes ici

Les bénéficiaires du PLIE découvrent les métiers de la restauration

Partager: 

 

En partenariat avec l’IMPFA (L’Institut de Formation Professionnelle Pour Adultes), le PLIE (Plan local pour l’insertion et l’Emploi) CAP Nord Martinique a organisé le 31 mars 2023 à Schœlcher une action en direction des demandeurs d’emploi de son territoire.

 

Des formateurs qui ne sont pas peu fiers de présenter leur formation, des professionnels qui parlent des exigences d’un secteur, des stagiaires qui témoignent de leur parcours… la dizaine de bénéficiaires de ce dispositif qui avaient répondu à l’invitation du PLIE ne pouvaient pas avoir meilleure session de découverte. L’objectif de cette matinée pour CAP Nord Martinique était de mettre les demandeurs d’emploi de son territoire en relation avec les acteurs d’un secteur qui est aujourd’hui en forte tension à la Martinique.
Il faut savoir que chaque année l’hôtellerie-restauration ne cesse de recruter de nouveaux collaborateurs et le besoin en main-d’œuvre qualifié est constant.
C’est là qu’intervient l’Institut de Formation Professionnelle Pour Adultes (IMFPA) et singulièrement son Hôtel École qui a la mission de favoriser l’accès à l’emploi en renforçant les compétences des demandeurs par la qualification et la professionnalisation, d’apporter une réponse territoriale aux besoins en compétences des entreprises de la Restauration. Concrètement l’IMFPA répond aux attentes des entreprises en formant des professionnels qualifiés et opérationnels en moins d’un an. Dans son mot de bienvenue, Gabriel Levif, directeur territorial Caraïbe de l’IMFPA a rappelé les missions de son institution et l’importance de l’Hôtel École dans l’accompagnement des demandeurs d’emploi.
« La demande est forte dans le secteur. Il y a des professionnels qui cherchent du personnel et qui n’en trouvent pas ». Il invite les bénéficiaires du PLIE à poser toutes les questions afin d’être le plus éclairé dans leur démarche.

 

Les formateurs de l’IMFPA vont successivement parler de leur métier à l’image de Jean-François Cavély, formateur en cuisine. « On est là pour partager, pour donner notre savoir ».

 

 

« On pensait savoir cuisiner… on nous apprend les bases », témoigne Krys l’un des stagiaires. Il est également question de la disponibilité des formateurs.
« Il faut être dans la transmission… avoir un formateur métier », explique Thierry Élie, formateur en pâtisserie.

 

 

« Je ne forme pas des porteurs d’assiettes », lance Joseph Courtinard. Ce spécialiste des métiers de la salle et singulièrement du service en restauration parle de sa passion pour son métier. « Il faut être en mesure de mettre en valeur ce qui sort de la cuisine. Il faut être formé, ce sont des métiers qui s’apprennent. Une serveuse ou un serveur est un commercial. Ce sont des métiers de passion », indique encore Joseph Courtinard. 

 

​​

 

À l’issue de cette matinée d’échanges, les participants ont pris part à un moment de convivialité et certains ont même faire leur pré-inscription pour les prochaines formations.

 

 

Actualités

Une procédure de vente de véhicules a été lancée par CAP Nord...

L’EPCI a lancé plusieurs chantiers d’envergures sur son territoire...

C’est la seconde fois que le territoire Nord est lauréat du Programme Territoires d’Industrie...

En un clic

 

 

 

A PROPOS DE CAP NORD

2014, année du changement...
La Communauté de Communes du Nord de la Martinique devient "CAP Nord Martinique", la Communauté d'Agglomération du Pays Nord Martinique. Une métamorphose mûrement réfléchie.