.

Vous êtes ici

Grand’ Rivière : mouvement d’humeur des marins pêcheurs

Partager: 

 

Les marins-pêcheurs de Grand’ Rivière ont organisé en début de semaine un mouvement de protestation en bloquant les entrées de la ville durant une journée. Ils protestent contre l’ensablement récurrent du port qui leur cause un préjudice réel sur les plans professionnel, social et familial. A leur demande, la présidente du Conseil général, Josette Manin, accompagnée du maire Joachim Bouquéty, s’est rendue à leur rencontre.

 

Les professionnels de la mer réclament une aide compensatoire de 20 000€ par pêcheur, l’apurement total de leurs charges sociales et fiscales sur les 4 dernières années ou une aide de 10 000€ par patron pour faire face à ces charges sociales. Ils exigent aussi le désensablement total du port en utilisant des solutions techniques pérennes.

 

La président du Conseil général s’est dite sensible à leur détresse et a promis une solution transitoire. Elle s’est par ailleurs engagée à prendre l’attache des présidents du Conseil régional et de CAP Nord Martinique afin d’organiser une table ronde sur les solutions à envisager afin de venir en aide à ces professionnels de la mer.

 

Joachim Bouquéty, maire de Grand Rivière et vice-président de CAP Nord a notamment déclaré :
 

« Je partage entièrement le point de vue des pêcheurs. Le problème dure depuis 4 ans et cela a trop duré et le Maire que je suis, dénonce ce problème. L’appareil est sous dimensionné. A l’époque, il n’existait pas d’entreprises capables d’effectuer le travail mais on aurait déjà dû rechercher d’autres solutions. Je comprends la colère des pêcheurs et je suis solidaire mais je ne partage pas la méthode c’est-à-dire barrer Grand Rivière. Je suis partant pour d’autres formes d’actions mais pas de bloquer la population. J’ai besoin moi aussi du port pour développer la commune, donc je suis solidaire. Il faut que l’on trouve rapidement des solutions pour que le port soit dégagé. J’affirme que ces professionnels ont de graves soucis financiers ; par la force des choses, je connais mieux que quiconque leur situation sociale. Par ailleurs je dis que le Conseil général fait des choses mais qu’il faut que cette situation cesse rapidement. »

 

Actualités

Des outils modernes pour une optimisation des services administratifs...

Accompagner les familles et les personnes agées...

Un Concours pour Dynamiser l’Économie et l’Écologie Locale...

En un clic

 

 

 

A PROPOS DE CAP NORD

2014, année du changement...
La Communauté de Communes du Nord de la Martinique devient "CAP Nord Martinique", la Communauté d'Agglomération du Pays Nord Martinique. Une métamorphose mûrement réfléchie.