.

Vous êtes ici

Eau : quelles mesures pour faire face à la saison sèche dans le Nord ?

Partager: 

 

Il y a 2 ans, la Martinique a été touchée par une sécheresse et des intempéries exceptionnelles entraînant une crise sans précédent dans la distribution d’eau potable. Fort de cette situation, la SME et ses donneurs d’ordres, que sont CAP Nord et l’Espace Sud, ont mis en place un plan d’actions préventives contre les sécheresses.

 

La Société Martiniquaise des Eaux (SME) a récemment fait le point sur les avancements de ce plan d’actions préventives. Un plan qui s’articule, autour de trois piliers fondamentaux.
En premier lieu, il est question de mieux gérer la prochaine pénurie d’eau.
Lors de la sécheresse de 2020, le forage Demare qui alimentait les habitants du quartier Morne Balai, à Basse-Pointe ne disposait plus de ressource en eau suffisante pour les alimenter. C’est dans ce contexte que CAP Nord Martinique a entrepris la recherche de nouveaux forages. Et a réalisé des travaux d’interconnexion afin de sécuriser les 400 abonnés concernés.
Les premiers travaux entièrement réalisés en 2021, à savoir la nouvelle interconnexion Trianon/Morne Balai, ont permis de renforcer les sources d’approvisionnement pour les habitants de Morne Balai, ce qui leur apporte une sécurité avec un apport d’eau supplémentaire de + 90 m3/j depuis la source Pelée.

 

Le second axe de ce plan consiste à injecter plus d’eau dans les tuyaux. Dans le même temps, CAP Nord Martinique a mené des travaux pour la mise en service d’un nouveau forage pour Morne Balai.

 

Et la troisième action de prévention consiste à garder plus d’eau dans les tuyaux.
​Les études ont démontré que l’amélioration des rendements de réseau passe d’une part par le renouvellement des canalisations les plus vétustes dans le cadre des programmes prévus par l’Espace Sud et CAP Nord; et d’autre part par l’amélioration de la régulation de la pression, et le renforcement de la recherche et réparation des fuites, par les équipes de la SME.

 


Intervention des techniciens de la SME 

 

 

Les actions prévues en 2022…

 

Aujourd’hui, la Société Martiniquaise des Eaux estime que les premières mesures prises dans le plan d’actions préventives ont commencé à démontrer leur efficacité. Elle s’appuie notamment sur les données du carême de l’an dernier.
« La distribution d’eau potable sur le périmètre de l’Espace Sud et Cap Nord a pu être assurée, en dépit d’un niveau particulièrement bas de la ressource en eau ».

 

La SME entend poursuivre le renforcement du Centre téléphonique d’appels, le renforcement de la sensibilisation aux écogestes pour préserver la ressource en eau.
CAP Nord Martinique va poursuivre les plans pluriannuels de renouvellement des canalisations. Concernant le quartier de Verrier à Bellefontaine, des études sont menées par la Collectivité pour la mise en place d’un surpresseur. Des études sont également en cours sur le territoire de l’Espace Sud pour la recherche de nouveaux forages d’eau souterraine, et les travaux de réparation des restrictions de la canalisation de Séguineau par la CTM, Fond Saint-Jacques (CTM) et le Galion (Cap Nord) sont en bonne voie.

de production majoritairement dans le No

 

 

400 abonnés sécurisés en 2021

 

CAP Nord a Martinique a sécurisé́ en 2021, les 400 abonnés de Morne- Balai à Basse Pointe. D’autre part, les études sont en cours pour l’installation d’un surpresseur pour secourir le quartier Verrier à Bellefontaine. Sécuriser une zone revient à garantir aux abonnés concernés un partage équitable de la ressource en eau, en cas de pénurie. Ce qui n’avait pas été possible les années précédentes et avait entrainé des manques eau sur plusieurs jours pour les mêmes abonnés. Les usagers de Morne-Balai ont un besoin en eau évalué à 190 m3/jour. Avec un forage d’une capacité de 160 m3/jour, les travaux d’interconnexion réalisés viennent compléter l’approvisionnement en eau qui pourra désormais aller jusqu’à 250 m3/j pour répondre aux besoins des habitants de Morne Balai.

 

 

Des unités de production majoritairement dans le Nord

 

La Martinique compte 27 unités de production d’eau potable réparties dans le Nord et le Centre. Parmi ces unités de production : 19 sont la propriété de Cap Nord, 2 appartiennent à l’Espace Sud, 1 appartient à la CTM.

 

 

Les actions préventives en résumé

 

► Pour mieux gérer la pénurie d’eau
CAP Nord : interconnexion Morne Balai

 

► Pour mettre plus d’eau dans les tuyaux
Réparer les restrictions de la canalisation venant de Vivé (CTM, CAP Nord);
Recherche de nouveaux forages d’eau souterraine

 

► Pour conserver plus d’eau dans les tuyaux
Réparer les fuites à rythme soutenu
Améliorer les rendements de réseaux

► Pour mieux informer en temps réel les usagers
Info réseau renforcée, centre SME d’appels téléphoniques renforcé
Sensibilisation aux écogestes, application mobile OMIJO

 

 

   

 

Actualités

Une procédure de vente de véhicules a été lancée par CAP Nord...

L’EPCI a lancé plusieurs chantiers d’envergures sur son territoire...

C’est la seconde fois que le territoire Nord est lauréat du Programme Territoires d’Industrie...

En un clic

 

 

 

A PROPOS DE CAP NORD

2014, année du changement...
La Communauté de Communes du Nord de la Martinique devient "CAP Nord Martinique", la Communauté d'Agglomération du Pays Nord Martinique. Une métamorphose mûrement réfléchie.