.

Vous êtes ici

CAP Nord Martinique et la CACEM main dans la main pour soutenir l’innovation

Partager: 

 

Visite d’hôtes de marque, ce jeudi 22 avril dans deux entreprises en pointe en matière d'innovation et de recherche. Les présidents de CAP Nord, Alfred Monthieux, et de la CACEM, Athanase Jeanne-Rose, se sont rendus sur les sites de l'Herboristerie Créole, au Robert, et de Fariba, à Sainte Marie. Manière d’illustrer le rapprochement entre les deux communautés d’agglomération : la signature d’une convention de coopération territoriale. Objectif : soutenir l'innovation au sein des entreprises implantées dans le Nord et dans le Centre.

 


Signature de la convention de coopération territoriale pour le soutien à l'innovation entre la CACEM et CAP Nord Martinique

 

« L'herboristerie Créole» a été fondée en 2012 par M. et Mme Asensio, un couple de scientifiques ayant choisi de passer le cap de la recherche fondamentale pour se lancer dans l’économie réelle. En projet, une exploitation au Gros Morne. Son créneau : la culture et la transformation de plantes médicinales traditionnelles (nos rimèd razié bò kay) en produits cosmétiques ou compléments alimentaires.

 


Présentation de  l'herboristerie créole aux élus et invités, par Monsieur ASENSIO, chef d'entreprise. Activité principale de la 
structure : SARL, ayant pour vocation principale la valorisation de plantes aromatiques et médicinales martiniquaises en produits cosmétiques et compléments alimentaires.

 

Les produits finis à base de babin' chat, d’atoumo ou de thé de Chine sont vendus dans une quarantaine de boutiques en Martinique et sur internet. Les gélules et tisanes de « L'herboristerie Créole» ont trouvé leur marché. Prochaine étape : la production d'huiles essentielles à partir des plantes utilisées par nos anciens, désormais intégrées dans la pharmacopée française.

 

L’entreprise est confrontée aux difficultés récurrentes de l’approvisionnement en matières premières, de ruptures de stocks et d’exiguïté de ses locaux. Une situation qui ne laisse pas indifférent le président Alfred Monthieux qui a suggéré à ce couple dynamique de s’implanter dans le Nord.

 

L’autre entreprise visitée, Fariba, a été fondée à Sainte Marie il y a deux décennies par un militant visionnaire, Luc Quiatol. Son credo : valoriser les produits traditionnels de son pays, notamment la banane séchée et la farine de manioc. La force de Fariba, c’est la capacité de Luc Quiatol à créer les machines adaptées à son activité et aux produits utilisés. Il bénéficie de l'accompagnement de la technopole pour se perfectionner. Le président Monthieux a souligné la forte implication de ce chef d'entreprise exemplaire ainsi que sa capacité à innover. Il l’a assuré du soutien indéfectible de CAP Nord.

 


Présentation de  FARIBA aux élus et invités par Monsieur QUIATOL, chef d'entreprise. Activité principale de la  structure  : Entreprise martiniquaise connue du secteur agro-alimentaire, dont l'activité principale est la production de bananes séchées et de farine de manioc.



 

Dernier projet en date de Fariba : des barres énergétiques précuites à partir de la cassave. Les prototypes sont à l'étude, les résultats sont encourageants mais il reste à surmonter l'épineux problème de l'approvisionnement en matière première.

Actualités

Cette initiative vise à élaborer un diagnostic territorial social participatif et partagé...

Des outils modernes pour une optimisation des services administratifs...

Accompagner les familles et les personnes agées...

En un clic

 

 

 

A PROPOS DE CAP NORD

2014, année du changement...
La Communauté de Communes du Nord de la Martinique devient "CAP Nord Martinique", la Communauté d'Agglomération du Pays Nord Martinique. Une métamorphose mûrement réfléchie.