.

Vous êtes ici

Un bac à chaîne pour traverser la rivière du Galion

Partager: 

 

Le jeudi 14 décembre 2017, les élus de CAP Nord, ainsi que leurs différents partenaires ont effectué une visite du bassin versant de la rivière du Galion destinée à montrer les réalisations concrètes et à venir, des actions inscrites dans le programme du Contrat de rivière du Galion. A cette occasion, ils ont inauguré "BAK LA", le dispositif de franchissement de la rivière du Galion à son embouchure, à Trinité.

 

Cette visite devait permettre aux membres du Comité de l’Eau et de la Biodiversité d’appréhender les problématiques et les enjeux liés au Contrat de la Rivière du Galion.
Elle leur a donné l’occasion de constater de visu l’offre touristique du territoire de CAP Nord, riche en biodiversité et en possibilités de découvertes d’espaces naturels remarquables, ainsi que l’offre de sentiers de randonnée sur le bassin versant de la rivière du Galion.

La journée s'est déroulée par la visite de 3 sites du bassin versant de la rivière du Galion et s'est achevée par la cérémonie d'inauguration du dispositif Bak'La.

 

 

La visite du bassin versant de la rivière du Galion

 

Les actions en cours ou terminées du Contrat de rivière du Galion, ont pour but de participer à la protection et à l'amélioration des milieux aquatiques, à la valorisation du patrimoine naturel, à la réduction des flux de pollution, ainsi qu’au renforcement de la gouvernance.
Cette première visite a donc permis aux membres du Comité de l’Eau et de la Biodiversité, d’appréhender les problématiques et les enjeux liés au Contrat de la Rivière du Galion.
Le Comité de l’Eau et de la Biodiversité (CEB) est une instance unique qui prend la suite, dans les DOM, des Comités de Bassin, pour traiter :

 

  • D’une part les questions relatives à la gestion de la ressource en eau et la protection des milieux aquatiques (encore dévolues dans l’hexagone aux Comités de Bassin),
  • Et d’autre part des sujets liés à la biodiversité terrestre, littorale ou marine, notamment en matière de continuités écologiques et de préservation de l’environnement (dévolues aux Comités Régionaux de la Biodiversité créés dans l’hexagone).

 

La découverte d’une partie du territoire d'action du contrat de milieu du Galion, par cette instance d'informations, d'échanges, de consultation et de travail sur la préservation de la qualité de nos eaux et milieux aquatiques, a été réalisée à travers les lieux suivants :

 

  • La retenue collinaire de Mont-Vert : l’usage de son eau permet de diminuer les prélèvements directs dans la rivière du Galion. Les objectifs étant de développer l’utilisation de la retenue de Mont-Vert, actuellement sous-exploitée, et de réduire la consommation en eau provenant du réseau AEP pour les activités industrielles et des usagers.

 

 

  • L’ouvrage de franchissement hydraulique de la rivière la Digue : l’enjeu est de permettre à la faune aquatique du bassin versant du Galion, la montaison, mais aussi la dévalaison du cours d’eau, afin de permettre une continuité dans le processus de vie des espèces qui vivent dans le cours d’eau.

 

 

  • L’exploitation agricole du Galion : l’objectif étant de maintenir l’activité économique entre la culture de la canne à sucre, de la banane et de l’élevage. L’aval du bassin versant, où se situe une bonne partie de l’exploitation agricole du Galion, présente des zones de forts aléas pour le risque d'inondation mais surtout celui de l’érosion des berges. En juin 2016, grâce à la convention tripartite qui relient l’ODE, l’ONF et le PNR, un site pilote en réhabilitation de berges a pu se tenir et offrir à des agents territoriaux (communaux et intercommunaux) des bases techniques en génie végétal.

 

 

Ainsi, après s'être rendue à l'habitation Asa au quartier Morne-Vert au Vert-Pré, à l'entreprise Gravillonord au Robert et à l'exploitation agricole du Galion à Trinité, la délégation a terminé la visite au quartier Cité du Bac à Trinité pour l'inauguration de Bak'La. Le choix a été fait de mettre en service un système de bac à chaîne, afin d'une part, de diversifier les modes de franchissement, et d'autre part, de faire un clin d'œil au passé.

 

 

Bak'La : une embarcation fiable, pratique et écologique dans un environnement naturel

 

 

Le bac à chaîne "Bak'La", dispositif de franchissement de la rivière du Galion à son embouchure, au quartier Cité du Bac à Trinité, a été inauguré en présence du Président de CAP Nord, Alfred Monthieux, du Président du Comité de rivière du Galion, Christian Palin, du Président de la Commission Aménagement du Territoire, Habitat et Infrastructures, Germain Duton, du Maire de la Trinité, Frédéric Buval et des membres du Comité de l’Eau et de la Biodiversité.
Bonne nouvelle pour les promeneurs : l’embouchure de la rivière du Galion est désormais franchissable. L’installation du bac à chaîne, au même titre que les deux passerelles par câbles implantées sur la rivière Capot et la rivière du Lorrain, permet d’assurer la continuité du Sentier du Littoral Nord Atlantique (SLNA).
D’abord imaginé et mis en œuvre par la direction de l’Aménagement de CAP Nord comme un agrément indispensable au Sentier du Littoral Nord Atlantique, il s’intègre parfaitement au plan d’actions du Contrat de Rivière piloté par CAP Nord. Cette réalisation est aussi la démonstration du caractère transversal des actions menées par la communauté d'agglomération.

 

Bak'La est un dispositif installé pour franchir la rivière du Galion à son embouchure, au quartier Cité du Bac à Trinité. Il offre aux habitants et aux visiteurs la possibilité d’étendre leur itinéraire de promenade, de Basse-Pointe jusqu'au Robert. Plus que pratique, ce bac à chaîne se veut touristique et patrimonial.

 

A l’occasion de l'inauguration, Alfred Monthieux, le Président de CAP Nord et Frédéric Buval, le Maire de la Trinité, ont effectué symboliquement le coupé du ruban, en présence de Madame Marie-France Toul, 2ème vice-présidente de l’Assemblée de Martinique et Présidente du Comité de l’Eau et de la Biodiversité.

 


Coupé du ruban par le Président de CAP Nord, Alfred Monthieux et le maire de La Trinité, Frédéric Buval

 

La mise en service de cette embarcation marque les mémoires locales. En effet, autrefois, il existait un bac dans le quartier qui permettait de franchir la rivière du Galion. Le lien avec l'histoire est donc ainsi recréé.

 

Ce bac à chaînes ludique, a été installé par la Communauté d’Agglomération du Pays Nord Martinique.
Pour l’utiliser, rien de plus simple. Il suffit de tirer la chaîne doucement et de respecter les consignes de sécurité affichées : ne pas embarquer à plus de six personnes, répartir la charge dans le bateau, ralentir à l'arrivée, attendre que le bac soit stoppé pour débarquer. Les mineurs doivent être accompagnés. Le bac en aluminium est équipé d'un système de mise hors d'eau en cas d'intempéries.

 

Ce projet de franchissement a pour objectif de promouvoir le Sentier Littoral Nord Atlantique (SLNA), de développer la fréquentation touristique sur le bassin versant du Galion.

 

La société d’ouvrages en milieux périlleux, Can Caraïbes, a réalisé les travaux permettant la mise en service du bac. Cette même entreprise a installé les deux autres ouvrages permettant de franchir la Capot et la Rivière du Lorrain : deux passerelles de type himalayenne.
Le coût total de ces trois opérations s’élève à 600 000 euros, dont 138 000 euros à la charge de CAP Nord Martinique.
 


Les élus ont testé le bac à chaîne

 

Actualités

Les membres du C2D se sont réunis en vue d’organiser la prochaine installation...

Visite du bassin versant de la rivière du Galion...

Les élus demandent un nouveau report de la loi GEMAPI...

 

En un clic

 

 

 

A PROPOS DE CAP NORD

2014, année du changement...
La Communauté de Communes du Nord de la Martinique devient "CAP Nord Martinique", la Communauté d'Agglomération du Pays Nord Martinique. Une métamorphose mûrement réfléchie.