.

Vous êtes ici

Une nouvelle organisation de la direction de l’eau et de l’assainissement de CAP Nord

Dernière modification: 
14. Octobre 2020 - 13:27
Partager: 

 

Le conseil communautaire s’est réuni jeudi 8 octobre 2020 à l’Espace Michel Renard à Marigot. Parmi les dossiers adoptés par les élus, celui de la réorganisation de la direction de l’eau et de l’assainissement.

 

La direction de l’eau et de l’assainissement va connaître une importante réorganisation. Ces modifications sont motivées par la recherche d’une meilleure efficacité au service des usagers. Les élus ont été unanimes sur ce point. Ils ont validé le projet d’organigramme, ainsi que la création de sept postes supplémentaires affectés à cette direction. Cette nouvelle organisation passe aussi par la création d’un service financier dédié afin de gérer au plus près les budgets spécifiques à cette mission.

 

 

Lucien Saliber, vice-président de CAP Nord, maire du Morne-Vert, souhaite que cette nouvelle organisation permette une meilleure liaison de CAP Nord avec les communes membres. Il attire l’attention, une fois de plus, sur l’absence de bouche d’incendie au stade de la commune comme un exemple d’infrastructures nécessaires à construire.

 

Objectif : offrir aux usagers le meilleur service

 

En lui répondant, le président Azérot souligne que l’intérêt de la réorganisation de la direction de l’eau réside dans le fait que son personnel expert sera capable de répondre aux attentes des communes et de leurs administrés. Pour lui, l’objectif et la feuille de route de cette réforme sont clairs : l’amélioration de la situation des usagers.

 

Gilbert Couturier, conseiller communautaire, maire du Gros-Morne, souhaite que les élus aillent plus loin que les débats habituels pour régler les problèmes de distribution de l’eau. Il cite les exemples des stations de Bois Lézard au Gros-Morne et de Verrier à Bellefontaine.

 

Ces équipements tombent souvent en panne en cas de fortes pluies. Ce qui gêne considérablement les usagers et laisse démunis les élus. Il attend des solutions pragmatiques afin de porter des solutions définitives à ces difficultés récurrentes.

 

Une compétence majeure

 

CAP Nord, comme ses deux homologues de la CACEM et de l’Espace Sud, est responsable depuis le 1er janvier 2017 de la distribution de l’eau potable et de l’assainissement des eaux usées. Ce service est assuré par une entreprise privée, la Société martiniquaise des eaux (SME) depuis mai 2019.

 

La crise sanitaire a été l’objet de débats au cours de cette réunion. Le conseil communautaire a validé l’adhésion au groupement de commandes de la Collectivité Territoriale de Martinique. La rapidité d’exécution et l’obtention de prix compétitifs ont motivé la proposition de la CTM adressée aux trois communautés d’agglomération.
Les achats concernent les éléments de protection comme les masques, les gants, le gel hydro-alcoolique. CAP Nord pourra ainsi acquérir à des conditions avantageuses ces outils.

 

Le conseil communautaire s’est conclu par l’évocation du conflit social en cours au Syndicat martiniquais de traitement et de valorisation des déchets (SMTVD). Cet organisme public financé par les trois communautés d’agglomération est présidé par Sainte-Rose Cakin.

 

Il a pu mentionner les raisons de l’arrêt de travail des agents, portant sur différentes questions d’organisation. Le président du SMTVD s’est montré optimiste quant à la résolution proche de ce contentieux.

 

 

 

Pas d'évolution de la taxe de séjour

 

 
 

 

Les montants de la taxe de séjour ont été gelés. Le tarif de 2019 a été reconduit, en conformité avec les décisions prises par la CACEM et l’Espace Sud. Une décision motivée par les pertes sévères de chiffre d’affaires dans le secteur touristique en raison de la crise sanitaire. Les opérateurs du secteur ne verront donc pas leurs charges alourdies sur ce plan.

 

Les tarifs en vigueur en 2020 sont maintenus comme suit à compter du 1er janvier 2021.

 

Catégories d’hébergement

 

Tarif

Palaces

 

 

2,35€

Hôtels de tourisme 5 étoiles, résidences de tourisme 5 étoiles, meublés de tourisme 5 étoiles

 

 

1,85€

Hôtels de tourisme 4 étoiles, résidences de tourisme 4 étoiles, meublés de tourisme 4 étoiles

 

 

1,50€

Hôtels de tourisme 3 étoiles, résidences de tourisme 3 étoiles, meublés de tourisme 3 étoiles

 

 

1,00€

Hôtels de tourisme 2 étoiles, résidences de tourisme 2 étoiles, meublés de tourisme 2 étoiles, villages de vacances 4 et 5 étoiles

 

 

0,60€

Hôtels de tourisme 1 étoile, résidences de tourisme 1 étoile, meublés de tourisme 1 étoile, villages de vacances 1,2 et 3 étoiles, chambres d’hôtes, auberges collectives

 

 

0,50€

Terrains de camping et terrains de caravanage classés en 3,4 et 5 étoiles, et tout autre terrain d’hébergement de plein air de caractéristiques équivalentes, emplacements dans des aires de camping-cars et des parcs de stationnement touristiques par tranche de 24 heures

 

 

0,40€

Terrains de camping et terrains de caravanage classés en 1 et 2 étoiles et tout autre terrain d’hébergement de plein air de caractéristiques équivalentes, ports de plaisance

 

 

0,20€

 

 

 

 

Adoptée en 2018, la taxe de séjour n’était perçue à ce jour que par les seules communes du Carbet et de Trinité. Elle sera désormais versée à l’Office de tourisme communautaire du Nord Martinique. Cette taxe viendra alimenter les ressources de l’office qui a pour rayon d’action la totalité du territoire du Nord.

 

 

 

Le Président en mission à Paris

 

 
 

 

Une délégation de CAP Nord conduite par son président était en mission à Paris durant la semaine du 21 au 23 septembre 2020, Bruno Nestor Azérot était accompagné des vice-présidents Frédéric Buval et de Jean-Baptiste Rotsen. Les élus ont été reçus au ministère des Outremer par la ministre Annick Girardin et par son directeur de cabinet. Ils ont également été auditionnés par l’ancien préfet de Martinique Franck Robine, conseiller technique auprès du Premier ministre Jean Castex. La délégation a également rencontré le référent outre-mer de la formation du président Emmanuel Macron, La République en marche. Dominique Perben, ancien ministre des DOM-TOM, actuel conseiller du président, a participé à l’entretien. La participation de CAP Nord au plan « France Relance » a été évoquée. Un autre dossier important a été largement soutenu par Frédéric Buval. Le maire de la ville a plaidé pour le maintien du centre hospitalier de La Trinité. Il souhaite également son développement comme pôle de santé et comme structure majeure dans l’aménagement du territoire. Ce type de rendez-vous réguliers « pour parler affaires », comme le dit Jean-Baptiste Rotsen doit devenir régulier. Leur objet est de demeurer vigilant quant à l’avancée, dans les ministères concernés, des dossiers particuliers de CAP Nord.

 

 

 

 

 

Actualités

Recherche d’une meilleure efficacité au service des usagers...

Une rencontre fructueuse avec les habitants...

Une réunion tenue à Basse-Pointe...

En un clic

 

 

 

A PROPOS DE CAP NORD

2014, année du changement...
La Communauté de Communes du Nord de la Martinique devient "CAP Nord Martinique", la Communauté d'Agglomération du Pays Nord Martinique. Une métamorphose mûrement réfléchie.