.

Vous êtes ici

Un contrat pour préserver la rivière du Galion

Partager: 

 

Après un important travail de concertation avec les usagers, élus, techniciens des collectivités locales et partenaires techniques et financiers, le Contrat de rivière du Galion, porté par CAP Nord Martinique, a été signé officiellement le jeudi 15 décembre 2016 au Gros-Morne.

 

Le contrat de rivière du Galion d’un montant prévisionnel de 9,5 M€ se déroulera sur 5 ans (2017-2021). Il verra la réalisation de 66 actions validées par les 48 signataires.

 

 

Qu'est-ce que le Contrat de rivière du Galion ?

 

Un contrat de rivière est un engagement moral entre des maîtrises d’ouvrage publiques, privées et des partenaires institutionnels, autour d’un programme précis et cohérent au service d’une grande cause liée à l’environnement. Il s’agit d’un engagement mutuel visant à mener à bien des actions pour la préservation et la gestion des cours d’eau.

 

Le Contrat de rivière du Galion s’étend sur près de 45 km². Ainsi, la rivière du Galion d’un chemin hydraulique de 22,5 km est liée à de nombreux affluents et concerne 4 communes (Gros-Morne, Sainte-Marie, Robert et La Trinité).

 

 

Un projet ambitieux au service de la reconquête de la quantité et de la qualité de l’eau de la rivière du Galion

 

Le Contrat de rivière du Galion réunit différents acteurs économiques et institutionnels (riverains, industriels, agriculteurs, syndicats de production d’eau potable, CAP Nord Martinique, chambres consulaires, Etat, pouvoirs publics …).
Tous sont conscients de l’importance de la protection de la rivière du Galion et désireux de s’impliquer dans cette démarche.

 

 

La cérémonie de signature du Contrat de rivière du Galion, le 15 décembre dernier, a été l’occasion pour les signataires et partenaires de témoigner leur engagement vis-à-vis du plan d'actions du contrat réparti en 5 enjeux :

 

  • La réduction des flux de pollution
  • La restauration du patrimoine naturel du bassin versant
  • La protection des habitants contre les inondations
  • Une gestion équilibrée de la ressource respectueuse des espèces aquatiques
  • La sensibilisation de la population et des acteurs socio-économiques

 

 

La gouvernance 

 

Le Comité de Rivière est l'instance de gouvernance qui rassemble toutes les catégories d'acteurs concernés par le contrat de rivière

 

► Consultez la liste des membres du Comité de rivière du Galion

 

La cellule d’animation du contrat de rivière, accueillie par CAP Nord au sein Pôle Gestion des Milieux Aquatiques, a pour but de coordonner, piloter et animer le dispositif. Elle est également chargée de fédérer les partenaires autour du projet, d’impulser la réalisation des actions retenues dans le programme, et de participer à leur évaluation.

 

 

Les actions en 2017

 

En 2017, pour le lancement du Contrat de rivière du Galion, 41 actions sont à démarrer, selon un planning établi sur les 5 années de réalisation du programme.
Parmi elles, 22 sont prioritaires, 17 sont importantes et 2 sont complémentaires.

 

A ce jour, globalement sur les 66 actions, 12 actions ont débuté, 7 sont en cours de réalisation et une est terminée. Il reste donc 46 actions à initier entre 2017 et 2021.

 

A titre d’exemple en 2017, trois actions qui seront développées :

 

Pour le volet A :

La fiche action numéro 3 qui consiste à « Réhabiliter la STEP de Bon Air » à Sainte-Marie. C’est une petite unité de traitement dont le fonctionnement est mauvais. Un diagnostic succinct devra permettre d’identifier les dysfonctionnements et conduire à des travaux de réhabilitation. 

 

Volet B1 :

Action numéro 20, « Définir un programme d’action d’entretien et de gestion des berges ». Il y a aujourd’hui un abandon manifeste des berges des principaux cours d’eau et une absence générale d’entretien des cours d’eau. Il en résulte la prolifération de la végétation et en particulier du BAMBOU, espèce exotique envahissante. L’objectif n’est pas de curer les rivières en permanence, mais bien de réaliser un plan de gestion et de trouver une solution durable quant au problème d’érosion des berges. De plus il s’agit aussi de trouver une solution pour le traitement du Bambou.

 

Et pour finir  Volet C :

L’action 63 prévoit de développer l’offre de sentiers de randonnée sur le bassin versant du Galion. En effet il s’agit ici d’élargir l’offre de sentier de randonnée pour y découvrir les écosystèmes et sites remarquables du bassin versant. Très prochainement, il sera possible de traverser la rivière du Galion au niveau de son embouchure grâce à une barque à chaine mise en place par Cap Nord et l’ONF.

 

 

Actualités

Remise des clés de deux mini-bus...

Lutter contre l’insécurité dans les communes...

CAP Nord fête le mois de mai...

 

En un clic

 

 

 

A PROPOS DE CAP NORD

2014, année du changement...
La Communauté de Communes du Nord de la Martinique devient "CAP Nord Martinique", la Communauté d'Agglomération du Pays Nord Martinique. Une métamorphose mûrement réfléchie.