.

Vous êtes ici

Rencontre du Pésident Bruno Nestor AZEROT avec le personnel de CAP Nord

Partager: 

 

Le président de CAP Nord, Bruno Nestor Azérot reçoit les agents après ses cinquante premiers jours de mandat. Un mois et demi après l’installation du conseil communautaire et l’élection de son bureau, CAP Nord a vécu ce jeudi 3 septembre 2020 une séquence d’une rare intensité.

 

Les agents et les élus de CAP Nord ont participé à une rencontre souhaitée par le président Bruno Nestor Azérot. Une réunion tenue à Basse-Pointe, à la salle polyvalente mise à disposition par la maire de la commune, Marie-Thérèse Casimirius. Les normes sanitaires en vigueur ont été scrupuleusement respectées.

 

Le président a remercié la qualité et la chaleur de l’accueil réservé aux participants par la maire. Celle-ci a salué les agents et les élus et s’est félicité de cette initiative dont elle a souligné l’importance. La ville de Basse-Pointe acquiert de ce fait « une visibilité et une curiosité nouvelle ». Elle a mis en avant la nécessité de croiser communication ascendante– des élus aux agents – et communication descendante – des agents vers les élus.

 


Discours de Marie-Thérèse Casimirius, Maire de la ville de Basse-Pointe | © CAP Nord Martinique

 

Par ailleurs 1ère vice-présidente de CAP Nord, déléguée à l’Economie du tourisme, culture et valorisation du patrimoine, Marie-Thérèse Casimirius a mis en avant l’importance de la culture et du tourisme qui sont des sources de développement économique. Pour elle, ce sont deux socles pour la richesse du territoire Nord.

 

L’animateur des débats, Jean-Baptiste Rotsen, 8ème vice-président, délégué au Plan Climat Energie Territorial, (PCET) a présenté à tour de rôle les élus. Les membres du bureau ont exprimé leur sentiment sur l’opportunité de cette rencontre originale. Ils ont mis en avant le fait que des réunions de ce genre permettent de mettre en œuvre la feuille de route dessinée par le nouveau président.

 


L’animateur des débats, Jean-Baptiste Rotsen, 8ème vice-président, délégué au Plan Climat Energie Territorial | © CAP Nord Martinique

 

Pour la première rencontre du genre depuis la création de l’intercommunalité du Nord, le président s’est félicité de la présence effective de la grande majorité des agents de CAP Nord. La plupart des membres du conseil communautaire entouraient le président.

 

Bruno Nestor Azérot conçoit sa mission à la tête de CAP Nord comme empreinte « d’humilité, de fraternité et de considération ». Il se dit habité par la justice sociale et l’égalité entre tous les agents, quels que soient leurs grades et leurs fonctions. Il estime que chacun doit remplir sa mission, comprendre son rôle et travailler selon les caractéristiques propres à son métier. Et ce, dans un environnement complexe. Les implantations de CAP Nord sont dispersées sur tout le territoire. Ce qui implique la recherche permanente de l’efficacité.

 

L’exécutif a délivré les principales orientations de son mandat. Elles sont déclinées en trois axes principaux : une assise forte de CAP Nord dans le paysage institutionnel tant en Martinique que dans l’ensemble national. Il compte développer des relations fortes avec les autres EPCI, l’Etat et la Collectivité Territoriale de Martinique.

 


Discours du Président de CAP Nord Martinique, Bruno-Nestor Azérot | © CAP Nord Martinique

 

Le président souhaite également promouvoir le développement économique par le tourisme et la culture en valorisant sur un réseau de très petites entreprises. L’attractivité du territoire est à ce prix. La troisième orientation est résumée dans la notion de « l’écolomique ». Elle mêle le développement économique, la recherche énergétique et la préservation de l’environnement. La question de l’eau, ressource vitale, est un exemple typique de cet objectif.

 

Le président de CAP Nord a terminé son intervention en exhortant les agents à travailler main dans la main entre collègues d’une part, et de concert avec les élus, d’autre part. Il a conclu : « Comme disait le poète, Amé Césaire, nous devons, ensemble, « avoir la force de regarder demain ».

 

Les vice-présidents ont tenu à prononcer quelques mots au début de la rencontre avec le personnel. Florilège de citations.

 

 

 

Paroles d'élus

 

 
 

 

Frédéric Buval, 2ème vice-président, délégué, à l’Aménagement du territoire et équilibre social de l’habitat, Gestion des milieux aquatiques et de la prévention des inondations et gestion intégrée de la ressource en eau et milieux aquatiques citant la fable du colibri, « Moi, je fais ma part et je ferai ma part »

 

Christian Rapha, 3ème vice-président, délégué au développement économique (Entreprises, pépinière d’entreprises, zones d'activités économiques, commerce...), « Le Nord est un territoire en retard et en attente »

 

Germain Duton, 3ème membre délégué aux finances, « Le pouvoir de décision revient aux élus et le pouvoir d’expertise revient aux agents »

 

Lucien Saliber, 4ème vice-président, délégué aux technologies de l'information et de la communication (informatique intercommunale, innovation technologique...), « La République sera numérique mais CAP Nord doit être numérique aussi »

 

Norbert Monstin, 5ème vice-président, délégué à Environnement, Collecte et prévention des déchets ménagers et assimilés, « Une nouvelle gouvernance, une nouvelle politique »

 

Thierry Maréchal, 6ème vice-président, délégué à l’aménagement littoral, mer, pêche, « Le secteur de la pèche est en très grande difficulté et nos marins pécheurs sont en souffrance. Il nous faudra terminer la mise en place des DCP, (dispositif de concentration de poissons) »

 

Félix Ismain, 7ème vice-président, délégué à l’eau et l’assainissement, « Cette rencontre est une première pour moi en 43 ans de vie politique »

 

Jean-Baptiste Rotsen, 8ème vice-président, délégué au Plan Climat Energie Territorial, (PCET) « Le président est un combattant d’humanité, ma disponibilité de tous les instants sera grande »

 

Sainte-Rose Cakin, 9ème vice-président, délégué à la Coopération régionale et internationale, « Je m’associe à ce qui a été fait sous la mandature d’Alfred Monthieux, mais il reste beaucoup à faire »

 

Maurice Bonté, 10ème vice-président, délégué aux subventions, en promouvant l’égalité entre les communes, « Il n’y a pas de grande et de petite population sur le territoire nord »

 

Annick Comier, 12ème vice-président, déléguée à l’emploi, « Le territoire connaît un fort taux de chômage, mais des emplois nouveaux doivent être impulsés »

 

Jean-Louis Marie-Louise, 13ème vice-président, délégué à l’accessibilité sur le territoire « Le Nord est en retard de développement. Je suis un gagnant, je n’aime pas perdre. Il faut travailler ensemble »

 

Chantal Maignan, 14ème vice-président, déléguée à la communication institutionnelle et évènements, « Comment donner du sens à ce Nord, Terre de mémoire et terre d’avenir ? »

 

Sylvie Palcy, conseillère communautaire, « J’espère que cette mutualisation tant attendue sera mise en place »

 

Joseph Péraste, 4ème membre, délégué à la prospective de suivi et d’évaluation des projets et de la mutualisation, « Les enjeux de la mutualisation s’articulent principalement autour de la solidarité, de l’amélioration de niveaux de services rendus à la population (…) »

 

 

 

 


Annick Comier, 12 ème vice-président, déléguée à l'emploi
| © CAP Nord Martinique

 

 


Sainte-Rose cakin, 9ème vice-président, délégué à la
coopération régionale | © CAP Nord Martinique

 


Thierry Maréchal, 6ème vice-président, délégué à
l'aménagement littoral, mer, pêche | © CAP Nord Martinique
 
Félix Ismain, 7ème vice-président, délégué à l'eau et
l'assainissement | © CAP Nord Martinique

 

 

La lettre du Président Azérot aux agents

 

Actualités

Une rencontre fructueuse avec les habitants...

Une réunion tenue à Basse-Pointe...

Une nouvelle gouvernance...

En un clic

 

 

 

A PROPOS DE CAP NORD

2014, année du changement...
La Communauté de Communes du Nord de la Martinique devient "CAP Nord Martinique", la Communauté d'Agglomération du Pays Nord Martinique. Une métamorphose mûrement réfléchie.