.

Vous êtes ici

Portrait de Marie-Thérèse CASIMIRIUS

Partager: 

 

Une enfance marquée

 

Issue d'une famille de six enfants, Marie-Thérèse Casimirius est née en 1954 à Basse-Pointe en Martinique, dans la petite commune où voit le jour Aimé Césaire, le père de la Négritude ainsi que le célèbre chirurgien Hippolyte Morestin. Ces deux hommes seront pour elle des références et des sources d’inspiration qui affermiront un caractère bien trempé.

 

 

Une jeune femme déterminée

 

Une fois obtenu son baccalauréat technique, elle intègre l’Ecole supérieure de communication de Nice, puis se dirige vers l’institut du droit des affaires à la faculté de Paris avant de commencer à travailler à la Chase Manhattan Bank dans le 8ème arrondissement de Paris.

 

 

Une ambition affichée

 

En 1992, sa passion pour les chiffres l’oriente vers la direction de la communication et études des statistiques à l'Assédic de la région Martinique puis à Pôle Emploi Martinique, agence Nord Atlantique, où elle exerce pendant plus de quarante ans.

 

Militante attachée aux luttes des femmes et à l’identité martiniquaise, elle mène un combat sans relâche en faveur d’une identité construite sur l’acceptation de toutes les origines ethniques et culturelles qui fondent la créolité martiniquaise.

 

 

Une femme politique opiniâtre

 

D’abord membre du parti socialiste, elle est élue - et membre de la commission culture - de la ville de la Trinité au côté de Louis-Joseph MANSCOUR.

 

Puis en 2008, elle se présente aux élections cantonales de la ville de Basse-Pointe. En 2009, elle rejoint le Parti Progressiste Martiniquais. Elle est élue conseillère régionale en 2010, puis devint la troisième femme maire de la Martinique le 23 mars 2014, à Basse-Pointe.

 

En 2019 elle gagne triomphalement une élection partielle et reprend son écharpe dans un enthousiasme populaire qui témoigne de l’attachement de ses partisans.

En 2020, elle est réélue aux élections municipales de Basse-Pointe. Elle intègre la Communauté d’Agglomération du Pays Nord Martinique où elle est élue 1ère Vice-Présidente, chargée de la commission Culture et Patrimoine.

 

Son grand intérêt pour le développement du nord et la culture la désigne naturellement comme un atout pour l’office du Tourisme communautaire où elle est élue à la présidence.

 

 

Une romancière en gestation

 

Mère attentive de deux enfants, elle est aussi une romancière passionnée de l’histoire sociale de la Martinique. Son roman « Berthe ou sueurs sans et sucre » a connu un franc succès. Dédié à la femme, il rend hommage à Berthe LEBIELLE surnommé Man Fifi, grande militante communiste syndicaliste et féministe qui a œuvré à l’ombre des grands hommes comme Victor CRETINOIR, Victor CERLAND ou Victor LAMON.

 

Actualités

La cérémonie de clôture s’est tenue jeudi 25 mars...

Le rendez-vous des entrepreneurs...

Une femme politique opiniâtre...

En un clic

 

 

 

A PROPOS DE CAP NORD

2014, année du changement...
La Communauté de Communes du Nord de la Martinique devient "CAP Nord Martinique", la Communauté d'Agglomération du Pays Nord Martinique. Une métamorphose mûrement réfléchie.