.

Vous êtes ici

Le plan intercommunal de lutte contre l'habitat indigne est entré dans sa deuxième phase

Partager: 

 

Après la restitution du diagnostic territorial de l’habitat indigne sur le territoire Nord (phase 1) en octobre 2017, le comité de pilotage réunit le mardi 10 juillet 2018 a présenté aux élus, aux techniciens des communes membres et aux partenaires engagés dans la Lutte contre l’Habitat Indigne (LHI), les enjeux, les axes stratégiques et les propositions de traitement de l’Habitat indigne par quartiers, communes et bassins de vie.

 

 

Le diagnostic

 

S’appuyant sur les constats relatifs à la connaissance, la localisation et la typologie de l’habitat indigne du Nord, issus du diagnostic territorial, les enjeux du Plan Intercommunal de Lutte contre l'Habitat Indigne (PILHI) définis, répondent au plus prés de la structure du territoire, tant dans son organisation spatiale que dans son peuplement et ses spécificités.

Ces enjeux sont les suivants :

 

1. Structurer la politique de LHI à l’échelle du territoire (dans le prolongement des orientations du Programme Local de l'Habitat (PLH)
2. Traiter l'habitat indigne et informel sous toutes ses formes et en suivant au plus près les constats du diagnostic
3. Endiguer le processus de création d’habitat indigne
4. Accompagner les communes dans le traitement de l'habitat indigne ....

 

Ainsi, la stratégie de traitement de l’indignité sur le territoire de Cap Nord Martinique est basée sur la prise en compte d’une double priorisation : spatiale et thématique.

 

Le plan d'actions

 

Lors de cette présentation, le groupement d’études a présenté le plan d’actions opérationnelles pour les poches d’habitat indigne à traiter, issu du croisement du diagnostic territorial et de la priorisation.
Ce sont au total 68 sites repérés représentant 3663 logements dégradés dont 2555 occupés qui devraient à plus ou moins longue échéance faire l’objet d’actions opérationnelles.
Ainsi, 7 outils opérationnels seront mobilisés pour traiter les poches d’habitat insalubre (OPAH-RU, RHI, RHS, ORB, OGRAL, RISQ, AO) sur les 18 communes du Nord.

 

 

Compte tenu des enjeux liés au traitement des situations d'indignité repérées, la stratégie de l’EPCI est basée sur une double priorisation des interventions, fondée sur l’orientation n°3 du PLH exécutoire de l’EPCI  "Mobiliser le parc vacant et reconquérir les centralités" (priorisation spatiale et thématique).

 

 

Aussi, ces actions opérationnelles s’accompagnent également d’un plan d’actions thématiques déclinées selon 7 axes stratégiques :

 

1. Permettre aux familles avec enfants de vivre dans des conditions de logement décentes sur le territoire
2. Favoriser le maintien au domicile des personnes âgées dans des conditions de vie décentes ou leur relogement adapté au vieillissement
3. Créer un contexte favorable à la réhabilitation et à la construction sur les secteurs centraux
4. Dissocier les problématiques d’ordre public de l’action spécifique sur l’habitat, et considérer le mal logement comme une problématique urbaine
5. Structurer et organiser le suivi de la demande en matière d’amélioration de l’habitat
6. Adapter les outils et les financements à la stratégie de lutte contre l’habitat indigne de CAP Nord
7. Structurer la Gouvernance et le suivi du PILHI

 

Les objectifs quantitatifs de 2019-2025

 

La stratégie de traitement du PILHI de CAP Nord Martinique qui sera mise en œuvre sur 6 ans, de 2019 à 2025, après adoption, devrait permettre de sortir de l’indignité plus de 3000 ménages repérés, dans les centralités ou quartiers et hors poches priorisées.

 

Des moyens humains, techniques et financiers

 

Afin de déployer cette stratégie de traitement de l’indignité, la mobilisation des moyens financiers tant des partenaires engagés dans la LHI, que de l’EPCI, ainsi que le renforcement des moyens humains du service habitat/cellule habitat dégradé de l’EPCI seront nécessaires.

 

Prochaine étape

 

L’élaboration de la phase 3 du PILHI devra répondre à la programmation prévisionnelle détaillée des actions sur les 6 ans, accompagnée d’une maquette financière et de proposition de pilotage (moyens techniques et moyens humains). Cette prestation sera mise en œuvre en mi-septembre 2018, pour une durée de 4 mois.

 

A l’issue de ce comité de pilotage, les communes devront faire remonter au service habitat, leurs observations sur le contenu du document livré pour la phase 2 du PILHI.

 

 

Actualités

Jeunes entrepreneurs, gagnez en performance !...

Un plan d'actions opérationnelles pour traiter l'habitat indigne...

Lancement du guichet unique numérique intercommunal...

 

En un clic

 

 

 

A PROPOS DE CAP NORD

2014, année du changement...
La Communauté de Communes du Nord de la Martinique devient "CAP Nord Martinique", la Communauté d'Agglomération du Pays Nord Martinique. Une métamorphose mûrement réfléchie.