.

Vous êtes ici

Le plan d’action du Contrat de Rivière du Galion est validé

Partager: 

 

Le 07 octobre 2015, s’est tenue, au siège de la Communauté d’Agglomération du Pays Nord Martinique, une séance plénière du Comité de Rivière du bassin versant de la rivière du Galion.
Ce quatrième comité de rivière avait pour objectif la validation du programme d’actions du Contrat de Rivière du Galion, un ambitieux programme de soixante-six actions visant à rétablir la qualité des eaux, à valoriser les milieux aquatiques et à instaurer une gestion équilibrée des ressources en eau, dans le respect du programme de mesures du SDAGE (Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux) de la Martinique, actuellement en cours de révision.

 

 

Le Contrat de Rivière de Galion, le premier en Martinique, concerne 4 communes du territoire communautaire : le Gros-Morne, le Robert, Sainte-Marie et la Trinité.

 

Les Comités de Rivière, qui jalonnent le déroulement du Contrat de Rivière, sont des étapes importantes en ce qu’ils permettent l’information des membres et des partenaires sur les avancées, selon un calendrier qui respecte une procédure commune à tous les contrats de milieux : état des lieux, définition des objectifs, pistes d’actions, programme d’études, réalisation de travaux et d’opérations d’accompagnement et de sensibilisation en vue des changements de pratiques.

 

A l’issue de la séance plénière du 7 octobre 2015, le plan d’actions du Contrat de Rivière du Galion a été approuvé à l’unanimité des membres du Comité de rivière.

 

 

Un plan d’actions en cinq volets

 

Le plan d’actions se décline en 5 orientations :

 

  • Volet A- La réduction des flux de pollution, en vue de la restauration de la qualité des eaux ; ce point traite de l’amélioration et de la réhabilitation de stations d’épuration, ainsi que le contrôle des effluents agricoles et industriels, grâce à des systèmes de traitement écologiques.
  • Volet B1- La préservation, la restauration et la mise en valeur du patrimoine naturel et culturel du bassin versant du Galion. Ce deuxième volet met en œuvre un programme d’actions spécifique pour l’entretien et la gestion des berges, ainsi que la sensibilisation des riverains. Il est donc synonyme d’un renforcement des capacités techniques ainsi que du développement de sites éco-touristiques.
  • Volet B2- La sensibilisation, la prévention et la protection des habitants et des diverses activités contre les risques d’inondation. Ce volet vise particulièrement à rétablir le fonctionnement hydraulique du bassin versant. Il intègre également le réaménagement des cours d’eau, notamment les zones de franchissement et celles sujettes à l'accumulation d’embâcles.
  • Volet B3- Assurer une gestion équilibrée de la ressource, respectueuse de l’environnement. Cette orientation implique le renforcement des périmètres de captage, afin de garantir une meilleure qualité des eaux brutes et préconise l’utilisation des ressources souterraines de façon à réduire la pression sur les eaux superficielles. Pour cela, elle propose la mise en place d'une zone de répartition des eaux sur le bassin versant ainsi qu’une réhabilitation des réseaux de distribution d’eau potable.
  • Volet C- Sensibiliser la population et renforcer la gouvernance. La création d'un observatoire de la qualité de l'eau est recommandée, afin de sensibiliser les usagers et les acteurs socio-économiques et de renforcer la gouvernance (notamment en collectant et en mettant à jour les données de rejet et de qualité des milieux). Cette action de suivi s'articule autour d'un programme de sensibilisation pour la protection et la valorisation des rivières et des mangroves (notamment par les manifestations telles que « plages et rivières propres » sur le bassin versant du Galion). Elle permettra aussi d’évaluer l'efficacité du Contrat de Rivière.

 

Actualités

Remise des clés de deux mini-bus...

Lutter contre l’insécurité dans les communes...

CAP Nord fête le mois de mai...

 

En un clic

 

 

 

A PROPOS DE CAP NORD

2014, année du changement...
La Communauté de Communes du Nord de la Martinique devient "CAP Nord Martinique", la Communauté d'Agglomération du Pays Nord Martinique. Une métamorphose mûrement réfléchie.