.

Vous êtes ici

Intempéries : le temps de la reconstruction

Partager: 

 

Etat des lieux et organisation de la solidarité.

 

Une réunion de crise se tient ce matin avec les maires - ou leur représentant - des communes touchées, et tous les Services de CAP Nord, pour prendre la réelle mesure des conséquences de la catastrophe dont est victime le territoire du Nord et notamment les habitants de la côte atlantique.

 

 

Il ne s'agit pas seulement de gérer les dégâts matériels, avec toutes les difficultés imposées aux sinistrés, mais aussi d'apporter une aide morale à ceux qui vivent désormais dans une grande angoisse au regard des problématiques à venir.

 

Le Président de CAP Nord, l'ensemble des élus et des services sont mobilisés pour avoir le plus rapidement possible un état des lieux précis des dégâts et aussi des risques latents,  vu l'état des sols et l'instabilité météorologique.

 

 

L'impact financier de cette catastrophe dépasse largement les moyens des villes et même de l'EPCI.

 

Bien entendu la mutualisation et la solidarité entre les communes est à l'ordre du jour pour aider les sinistrés.

 

La CTM est mobilisée tout comme les organismes consulaires qui sont prêts à jouer leur rôle auprès des professionnels sinistrés et à servir d'intermédiaires avec les Collectivités.

 

La situation de la pêche et des marins-pêcheurs sera également à prendre en compte dans le recensement des conséquences économiques des intempéries.

 

 

Concernant le suivi administratif :

 

Il conviendra d'accompagner les populations assurées à monter les dossiers destinés aux assurances.

 

La réflexion doit s'ouvrir pour voir comment il est aussi possible d'aider les sinistrés qui ne sont pas assurés et pour lesquels un vaste plan de solidarité doit être pensé et mis en action.

 

De même, il faudra veiller à ce  que les contraintes urbaines actuelles ne soient pas imposées, par les assureurs, à des constructions anciennes.

 

Les élus de CAP Nord seront très attentifs au respect du travail de toute une vie de la grande majorité des habitants du Nord impactés par les intempéries et à un juste accompagnement financier de chacun.

 

 

L’État doit être mis en face de ses responsabilités, à la fois dans son inaction pour l'entretien des rivières et canaux d'une part, et dans la réduction des dotations budgétaires d'autre part, compte -tenu de la singularité géographique du territoire insulaire.
La Solidarité nationale est une exigence.

 

Néanmoins les élus sont tout à fait conscients qu'il faudra désormais imaginer un aménagement du territoire rigoureux, en tenant compte des zones rouges et à risque, car il sera désormais impossible de continuer à laisser se développer un habitat mal maîtrisé.

 

Actualités

La santé figure en priorité, avec comme locomotive la reconstruction de l'Hôpital de Trinité...

Les agents de la direction de l’eau et le personnel de la SME se sont fortement mobilisés...

Le président de CAP Nord salue les initiatives rendues publiques à la suite des intempéries...

En un clic

 

 

 

A PROPOS DE CAP NORD

2014, année du changement...
La Communauté de Communes du Nord de la Martinique devient "CAP Nord Martinique", la Communauté d'Agglomération du Pays Nord Martinique. Une métamorphose mûrement réfléchie.