.

Vous êtes ici

En quête de solutions pour les commerçants de Créolis

Partager: 

 

Fruit d’un partenariat avec la ville du Robert, une rencontre a été organisée par CAP Nord Martinique le jeudi 9 décembre dans l’après-midi, à l’Espace Lucien-Laroche, entre les entrepreneurs sinistrés du Centre Commercial Créolis et des partenaires en charge de l’accompagnement des entreprises.

 

Si certains des commerçants qui assistaient à cette rencontre ont tout perdu lors des pillages et des violences perpétrés dans la nuit du 24 au 25 novembre dernier au Robert , aucun n’envisage d’abandonner. Ces entrepreneurs aspirent à poursuivre leur activité, même s’ils estiment que ce ne sera pas facile.
Au total, 16 structures sont aujourd’hui impactées par l’incendie du centre commercial Créolis.
Le groupe Safo, propriétaire du Carrefour Market complètement ravagé par les flammes, a redéployé son personnel dans ses autres structures. Les 15 autres enseignes se trouvant sur le site sont en quête de solutions.

 

Acteur du développement économique sur son territoire, CAP Nord Martinique a associé dans cette démarche la CCIM, Martinique Développement, la DRFIP (Direction Régionale des Finances Publiques), la DEETS (Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités) et l’Adie (Association pour le droit à l’initiative économique). Sans oublier bien entendu la ville du Robert ainsi que le sous-préfet de l’arrondissement, Nicolas Onimus, qui a rappelé l’engament des services de l’État aux côtés des commerçants.

 

A l’image de Laure Edmond, Responsable du Service Entreprises de CAP Nord Martinique, les partenaires ont pu présenter les dispositifs dont ils disposent pour venir en aide assez rapidement aux entrepreneurs.

 

Le maire du Robert, Alfred Monthieux, a dit tout mettre en œuvre pour le soutien des entrepreneurs et le maintien des entreprises sur le territoire de sa ville. D’autant que le propriétaire du site indiquait qu’il faudrait sans nul doute deux années de travaux. Même s’il a aussi émis l’idée de la mise en place de mobile homes sur le parking du centre commercial.

 

 

A l’issue de la présentation des dispositifs, les commerçants ont fait un état des lieux de leur situation. C’est ainsi que la responsable de Méga Chauss, seule structure qui a pu rouvrir, a réclamé une signalétique pour indiquer aux clients que l’établissement était de nouveau accessible. Relancer au plus vite l’activité, c’est le leitmotiv de Philippe Jock, le Président de la CCIM.

 

Lors de son intervention, il a rappelé aux commerçants les démarches à accomplir, notamment en ce qui concerne les assurances, l’activité partielle…« Nos collaborateurs sont à votre disposition. Nous avons un rôle également en matière psychologique, car nous avons un partenariat avec SOS Kriz. ». Par ailleurs, la DRFIP a tenu à être rassurante en indiquant que chaque entreprise fera l’objet d’une attention particulière.

 

Les commerçants ont pu ensuite bénéficier de temps d’échanges individuels pour des réponses plus précises. Aujourd’hui, tous souhaitent la mise en place d’un fond de soutien afin de relancer leur activité.

 



 

 

Actualités

Accompagner les acteurs économiques du Robert dans la création de l’association...

Mardi 13 septembre 2022, une réunion de travail a rassemblé tous les acteurs du dossier...

Avec « REDUC‘PEYI », CAP Nord Martinique et la CAF vous offrent chaque mois 25€ de bons d’achats...

En un clic

 

 

 

A PROPOS DE CAP NORD

2014, année du changement...
La Communauté de Communes du Nord de la Martinique devient "CAP Nord Martinique", la Communauté d'Agglomération du Pays Nord Martinique. Une métamorphose mûrement réfléchie.